Le pervers narcissique et la maladie

Dans ce post, je distingue comment peut se comporter un(e) pervers narcissique lorsque vous êtes malade et lorsqu’il est malade, lui.

Les problèmes de santé de la victime

Un pervers narcissique se débarrassera rapidement de l’idée que vous êtes souffrant(e).

Pour lui ou pour elle, vous exagérez.

Il ou elle peut même être persuadé que vous simulez, vous serez doublement puni car souffrant et non reconnu.

Il ou elle ne se préoccupera pas de vous et ne prendra pas soin de vous.

Malheureusement, vous ignorez qu’il existe des personnes sans empathie, le sachant vous permettrait de vous libérer de vos chaînes.

Maladie Photo Article Blog

 

Si vous êtes un enfant et que vous êtes souffrant, avec de la température, il ou elle n’hésitera pas à vous confier à garder à quelqu’un « car il ne peut pas faire autrement », il ne prendra jamais un jour pour vous.

Et sait-il ou sait-elle réellement entre les mains de qui il confiera son enfant ?.

Il vous laissera vous débrouiller et viendra vous voir, un jour, une fois à l’hôpital, peut-être.

Pendant que vous croirez à sa gentillesse « quand même il ou elle est venue me voir, ça prouve qu’il m’aime », il fera cela juste pour son image parce que c’est mal vu aux yeux des autres de ne pas rendre visite à « ses malades ».

Il dira « Alala tu nous en donnes du souci » ; parce que c’est bien connu, si vous êtes malade c’est votre faute !

Il ou elle ne vous fera jamais de massage pour soulager votre mal de dos ou le fera du bout des doigts, autant dire que rien, c’est tout aussi bien.

Il ou elle aura toujours une bonne excuse, il n’aime pas la crème, il n’aime pas toucher, il a les doigts secs, il n’aime pas faire ça.

Soyez en certain(e) vous le dégoûtez.

Il existe d’autres schémas et je vous invite à les partager.

Si vous souffrez de la grippe, il vous reprochera de ne pas vous être assez couvert(e).

Si cela peut prêter à sourire, le problème est nettement plus grave en toile de fond lorsqu’il s’agit d’une personne manipulatrice perverse narcissique.

Car il lui arrivera d’ignorer, de nier des problèmes vous concernant nettement plus graves.

Un manipulateur pervers narcissique peut pousser sa victime au suicide.

Il ira jusqu’à diagnostiquer lui-même ce dont vous souffrez car il sait mieux qu’un spécialiste.

Selon lui vous souffrez du stress et il en profitera pour vous rappeler que vous avez des problèmes psychologiques et que vous devriez consulter.

Un(e) PN / MPN est capable de vous crier dessus parce que vous vous êtes cassé une jambe, un peu comme si vous aviez choisi d’être plâtré un mois. Double peine.

Ils ont aussi cette fâcheuse façon de faire qui consiste à vous ressortir des dossiers vieux de « vingt ans » et de déformer la vérité sur ce qu’il s’est réellement passé.

Un(e) PN / MPN réinventera une histoire vécue à sa manière.

Ainsi, tel un enfant, il voudra que l’histoire de sa mauvaise journée à l’école ne se soit pas déroulée et en réinventera soit tout le contenu, soit la fin, soit le début, ce qui l’arrangera de penser pour sa sécurité intérieure.

Donc il choisira un souvenir plus ou moins douloureux de votre vie, il tentera, il appuiera sur quelques boutons et regardera ce que cela donne.

Comme depuis presque toujours il ou elle souffle le chaud et le froid, vous vivez des montagnes russes émotionnelles.

Progressivement votre corps encaisse toutes ces attaques, pour prendre le relais peut-être ? de votre esprit qui, embrouillé et endormi, ne sait plus quoi faire et « agonise ».

A noter aussi qu’avec la torture mentale subie, car il s’agit bien d’une forme de torture mentale, vous développerez des comportements différents et pouvant parfois être dangereux pour vous-même.

Avez-vous des douleurs qui se déclenchent brutalement ?

Ses douleurs se déclenchent-elles davantage lorsque vous êtes en présence de votre PN / MPN ?

Vos souffrances, physiques et mentales, peuvent-elles être liées à la fréquentation d’un(e) PN / MPN ?

Si vous vous êtes séparé(e) de votre PN / MPN, constatez-vous un changement sur votre état de santé ?

Les problèmes de santé du PN / MPN

Ils seront mis en scène.

Ils surpasseront tous les autres et surtout les vôtres car ses problèmes à lui, il l’a bien constaté et vous le dit, ont toujours été différents et complexes (un vague exemple à l’appui).

Et pendant qu’il ou elle se prétendra victime, il vous exploitera, vous le plaindrez et redoublerez d’efforts pour lui faire plaisir.

Il est le roi, elle est la reine, vous êtes le valet.

Le ou la PN / MPN vous expliquera que lorsqu’il fait les choses lui-même elles sont mieux faites ou comme il veut qu’elles soient faites, il vous imposera donc d’un côté d’effectuer certaines tâches mais de l’autre les dénigrera toutes.

Parfois il ne dira rien, mais il ne dira jamais ou rarement que c’est bien, et le ton de sa voix, et il sait en jouer des caisses, pour vous faire comprendre que : « oui c’est bien car je suis obligée de te le dire mais en fait je m’en fous, c’est de la merde comme tout ce que tu es ».

Donc voici ce que peut percevoir l’extérieur :

Le PN / MPN dit : « C’est bien ».

La victime conditionnée entend : « Ce n’est franchement pas terrible mais on ne va pas être exigeant ».

Le public entend : Le PN / MPN est gentil, il dit que c’est bien, la victime est insupportable, elle ne semble pas se réjouir de la remarque du formidable PN / MPN.

Il faut comprendre que tout ce que vit le ou la PN / MPN sera toujours mieux que vous, y compris la maladie, il sera toujours plus malade que vous.

Ne vous égosillez plus à lui expliquer que le médecin sait mieux que lui, vous le savez, je le sais, nous le savons tous, sauf lui ou elle.

Laissez-le parler, ne lui donnez plus votre énergie

Ne vous énervez plus, montrez-lui que cela ne vous atteint pas, feignez comme lui mais pour votre survie

Ne lui parlez plus de vous

Avez-vous le droit d’être souffrant(e) ou vous fait-il culpabiliser ?

Pourquoi prenez-vous soin de lui ou d’elle alors que vous-même n’avez pas « le droit » d’avoir des problèmes de santé ?

Est-ce lui ou elle qui ressent ma douleur ?

Sait-il ou sait-elle mieux que moi et / ou mieux qu’un médecin, de quoi je souffre ?

 

Dans un prochain post et lorsque je me sentirais capable d’aborder le sujet, je parlerais de la somatisation.

Vous méritez de prendre soin de vous, cessez de vous mettre systématiquement au second plan, vous êtes la personne la plus importante de votre vie.

 

Post suivant :

https://manipulateurperversnarcissique.blog/2018/09/02/remettre-les-choses-en-ordre-apres-la-rupture-avec-le-pervers-narcissique/

Catégories: PN / MPN

1 commentaire »